Jouer la « souveraineté numérique: » : Un enjeu stratégique pour les entreprises françaises

souverainete-numerique

La question de souveraineté numérique est désormais bien ancrée dans les préoccupations.  

Elle se traduit par des décisions concrètes, prises au niveau européen, visant à développer des solutions souveraines et à encourager les entreprises à prendre leur indépendance vis-à-vis des grands acteurs transnationaux (GAFAM). 

Les données exploitées par ces entreprises sont considérées comme sensibles, c’est là que pointent les enjeux majeurs relatifs à la souveraineté numérique pour les organisations. 

La quête d’une véritable indépendance numérique porte deux grands enjeux pour les entreprises françaises : stratégiques et éthiques. 

Où en sont les entreprises françaises en matière de souveraineté numérique ?

Un sujet peu clair qui suscite de l’intérêt

9 décideurs sur 10 ont déjà entendu parler de souveraineté numérique mais seulement la moitié savent réellement de quoi il s’agit. 

La majorité des décideurs estiment que la souveraineté numérique est importante pour leur organisation. 1/3 pense qu’il s’agit d’un sujet primordial. 

2/3 des décisionnaires pensent que la souveraineté numérique doit être initié au niveau de l’entreprise. 

Le marché des outils collaboratifs, un potentiel à exploiter

1 décideur sur 2 utilise déjà des outils collaboratifs souverains, principalement pour protéger les données personnelles de l’entreprise. La volonté de soutenir l’économie française vient en second plan. 

8 décideurs sur 10 sont ouverts pour tester de nouveaux outils collaboratifs dans les 3 prochaines années. 

Le principal frein à l’utilisation d’outils souverain est le monopole des outils américains et le manque de connaissance des outils français et européens. 

Source : Outils collaboratifs souverains : qu’en pensent les entreprises françaises ? Etudes et statistiques des outils collaboratifs en France – Jamespot /Poll&Roll

Des outils français et européens matures

Aujourd’hui, les éditeurs français et européens proposent de véritables alternatives techniques matures capables de rivaliser avec leurs homologues américains.  

La maturité des solutions souveraines ouvre désormais la possibilité de compléter ou de remplacer les outils des GAFAM par des outils tricolores ou européens. 

De la même manière, l’enjeu des éditeurs français/européens est de s’inscrire dans l’environnement de leurs clients et de les laisser choisir les outils les plus adaptés à leurs besoins. 

De nouvelles offres innovantes vont dans ce sens donnant aux entreprises le choix de composer leur solution « à la carte » pour mieux répondre à leurs besoins, préserver leurs choix passés et préserver les choix d’évolutions futures. 

numerique-france-europe

Belharra et ses éditeurs partenaires “Made In France & Europe” 

Autour de ses valeurs qui sont “ la Responsabilité, le Partage, l’Engagement et l’Innovation ”, Belharra fait le choix de travailler auprès d’un écosystème Français et européen. 

L’objectif étant de construire une relation forte basée sur la complicité professionnelle, la confiance et la communication entre les Hommes. 

Grâce à une collaboration solide entre les différents acteurs de l’écosystème Belharra, les clients peuvent profiter à la fois de l’expérience projet de leur intégrateur, et de l’expertise de l’éditeur pour sécuriser le déploiement de leur projet. 

  • DocuWare, éditeur de solutions de gestion électronique de documents GED/ECM et de workflows. 

📍 Son siège social se situe en Allemagne avec une filiale à Paris, France. 

  • NeoLedge et ses outils intelligents de gestion électronique de documents et de processus, complètement personnalisables.  

📍 Son siège social se situe à Lille (59), France. 

  • Jalios, premier éditeur français de Digital Workplace qui rend le travail de chacun plus épanouissant et l’entreprise plus efficace, plus innovant et plus agile. 

📍 Son siège social se trouve à Le Chesnay (78), France. 

En savoir plus sur notre écosystème