belharra-estia-these-doctorat

Appel à candidature Thèse de Doctorat Cifre :
Vers une traçabilité totale de la supply chain
(du producteur au consom’acteur)
en support des politiques RSE des marques
dans le domaine de la mode et du textile

Date limite de candidature : Décembre 2019

 Entretien : Janvier 2020 (ouvert également aux étudiants en fin de Master ou dernière année d’école d’ingénieur en 2019-2020)

 Début de la thèse : Courant année 2020 selon disponibilité du candidat

 Localisation : Le poste sera basé dans les locaux de Belharra -Bassussarry (64) avec des réunions à l’ESTIA – Bidart (64)

 Le candidat sera inscrit en École Doctorale à l’Université de Bordeaux 1

 Directeur de thèse : Jérémy Legardeur (ESTIA Recherche – Laboratoire IMS)

 Rémunération : environ 24 K€ brut annuel

Batiment-belharra

Profil du candidat recherché

De formation Bac + 5 (Master, Ingénieur…) en sciences et techniques, le (ou la) candidat(e) aura une certaine expérience de participation à la vie d’une entreprise (stage ou emploi).

 Par exemple : un profil d’ingénieur et/ou informaticien avec une forte sensibilisation aux sciences humaines et sociales (gestion, management…), ou bien profil gestionnaire avec forte sensibilisation aux TIC et technologies.

 Amené à côtoyer des praticiens, des entrepreneurs et des chercheurs, le candidat fera preuve de sens relationnel, de curiosité, et de capacité à travailler en équipe sur des approches pluridisciplinaires, sur des questions présentes et prospectives.

Contact :

Merci d’envoyer un CV
+ une lettre de motivation
+ lettres de recommandation à :

Jérémy Legardeur
j.legardeur@estia.fr  
+33 (5) 59.43.84.86

photo estia

L’ESTIA, École d’ingénieurs,
Membre de la Conférence des Grandes Écoles
ESTIA, Technopole Izarbel, 64210 BIDART
http://www.estia.fr/

BELHARRA, ESN basée au Pays Basque – Nouvelle Aquitaine – Occitanie
Accompagne la transformation numérique des entreprises
Editeur d’e-SCM, Portail Fournisseur dédié à l’industrie de la Mode et du Luxe.
http://www.belharra.fr/

Préambule

L’entreprise Belharra Numérique et l’école d’ingénieurs ESTIA sont partenaires dans le cadre de la Chaire BALI (Biarritz Active Lifestyle Industry) qui est un programme d’enseignement et de recherche dont l’objectif est d’accompagner les entreprises de la mode et du textile sur les disruptions technologiques et d’usages à venir. Plus particulièrement, la Chaire est positionnée sur les axes de réflexions suivants :

  • La digitalisation de la matière,
  • L’automatisation des processus de développement et de production,
  • L’industrie de la mode 4.0,
  • La production à la demande
  • La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de mode et notamment la traçabilité de la supply chain qui concerne principalement cette thèse

Les entreprises LECTRA, DECATHLON, le CETI (Centre Européen des Textiles Innovants), l’école ESMOD et la région Nouvelle Aquitaine sont également partenaires de la Chaire BALI.

Contexte

Aujourd’hui le secteur du textile et de l’habillement est soumis à plusieurs problématiques avec notamment un besoin :

  • de réduction de son empreinte environnementale (car il est considéré comme le 2ème secteur industriel le plus polluant dans le monde après le secteur de l’énergie)
  • d’anticipation des mutations et attentes des consommateurs qui sont de plus en plus guidées par des logiques (parfois antagonistes) de fabrication personnalisée où à la demande, slow/fast fashion, durable…

Les marques de mode et d’habillement qui affichent une stratégie RSE ne peuvent plus se satisfaire d’une communication institutionnelle. Elles doivent à présent restituer l’information de leur engagement au niveau du produit fini via différents médias grands publics ou bien en direct auprès de leurs clients. L’enjeu est de répondre aux attentes des consommateurs finaux et de personnifier leur relation avec le produit. Il convient alors de comprendre les attentes des consommateurs quant à « l’histoire du produit » et pourquoi ou comment ils perçoivent l’information en tant qu’acheteur ou prescripteur.

Problématique et enjeux

Les différentes marques et entreprises du secteur textile doivent mettre en place de nouvelles démarches et mécanismes pour assurer plus de traçabilité des matières et des process utilisés tout au long du cycle de vie d’un produit textile. Plus particulièrement, il s’agit ici de :

  • Collecter l’information d’origine des différentes matières premières, des techniques et des conditions de fabrication, des modes d’acheminement à la fois sur le plan environnemental (empreinte carbone, toxicité…) et sur le plan social (conditions de travail…)
  • Garantir et sécuriser la fiabilité des données (mode de stockage, vérification de l’origine, intégrité…)
  • Rattacher ces données au produit fini (étiquettes, fils intelligents RFID, QR code, numéro de série, numéro de lots…)
  • Restituer ces données au consommateur final de manière intuitive et pédagogique (appli smartphone, campagnes de sensibilisation/communication…) afin que les messages transmis au consommateur soient différents suivant la période de vente ou le contexte d’utilisation du produit.

Cela nécessite une organisation et des moyens spécifiques dont les coûts restent prohibitifs par rapport à l’équilibre économique de l’industrie du textile et de la mode. Ainsi à travers cette thèse, nous souhaitons étudier les évolutions à apporter à long terme à un portail fournisseurs tel que e-scm (http://www.belharra.fr/e-scm/ dont la vocation première est l’optimisation de la Supply Chain) afin de le rendre interopérable avec d’autres systèmes distribués pour répondre aux enjeux et besoins de traçabilité. Dans cette optique, plusieurs questions initiales se posent :

  • Quelles sont les autres systèmes qui doivent interopérer comme par exemple les applications émergentes pour les consommateurs (https://www.clear-fashion.com/https://www.viji.io/fr …) et les solutions technologiques de traçabilité utilisées dans le textile (RFID, NFC…) ?
  • Quelles organisations dans les entreprises peuvent faire converger les intérêts des équipes logistiques en charge de la gestion des approvisionnements et des équipes marketing produit ?
  • Comment adapter le portail fournisseurs en conséquence à la configuration des circuits de certification qui pourraient être utilisées par des voies technologiques (ex : blockchain) ou bien par l’intermédiaire de l’obtention de labels ou de normes délivrés par des organismes / association / ONG ?

Pour aller plus loin, un des axes de réflexion sera aussi de penser les outils et les critères d’acceptabilité permettant d’impliquer à l’échelle mondiale les marques et les consommateurs pour massifier les données afin de pouvoir les analyser (IA…) et les restituer le moment venu à travers le produit fini et ainsi conduire vers un cercle vertueux pour le secteur du textile.

 

2019-11-08T10:20:00+00:00